28 mai 2019 ~ 0 Commentaire

UNE FORMULE PLUS QUE JAMAIS GAGNANTE

Le weekend dernier a été animé au H-Park de Clermont-Ferrand, qui accueillait en même temps un tournoi international féminin et un national masculin. Testée l’année dernière, la formule s’avère plus que jamais gagnante, avec plus d’une centaine de participants. La cerise sur le gâteau est venue avec la victoire de la Française Énora Villard, qui a tenu son rang de favorite. C’est l’heure des bilans …

 Article de Jérôme Elhaïk

Photos Sylvain Marquet & Énora Villard

UNE AFFAIRE QUI ROULE

« Formule gagnante, » c’est le terme employé en cœur par les bénévoles du Squash des Volcans, alors qu’ils s’accordaient quelques instants de détente bien mérités dimanche soir. « Ça a encore mieux fonctionné que l’année dernière, » indique le juge-arbitre Julien Chalons, qui avec l’aide de ses acolytes a lancé près de 250 matches pendant les quatre jours de compétition. « Le fait que le national hommes soit plus relevé et plus dense que l’an dernier a joué un rôle. Et je pense qu’on a progressé dans la logistique. » « Il y a une équipe de bénévoles qui s’étoffe et se structure, » explique la secrétaire Célia Zwiller. Par exemple, le travail de recherches de partenaires (Peugeot et Auverade venant s’ajouter à Véto-Santé, Maneco et Hyper Buro, sans oublier le HPark et la Ligue Auvergne Rhône-Alpes) ont permis de pallier à la disparition des aides des collectivités. Côté court, le bon parcours des joueuses du pays hôte (Fanny Segers, Marion Romba, Chloé Mesic) est toujours un plus, et la victoire d’Énora Villard a grandement contribué à l’engouement général. « Son quart de finale face Marina Stefanoni était en quelque sorte la finale avant la lettre » confie Julien Chalons. « La jeune joueuse Américaine a vraiment marqué les esprits et on suivra son parcours à l’avenir, comme on le fait pour pas mal d’autres qui ont participé aux éditions précédentes. C’est d’ailleurs l’intérêt d’un tournoi 5 000 $, de découvrir des joueuses en devenir qu’on n’aura plus l’occasion de voir chez nous par la suite. » Ils citent notamment Yathreb Adel, Fiona Moverley, Nele Gilis ou encore Zeina Mickawy. Quid de l’avenir ? La reconduction de cette formule pour l’année prochaine semble déjà actée dans leurs esprits, mais ils promettent également une surprise pour 2022, « pour les dix ans du HPark. » Affaire à suivre …

Compte-rendu Volcans 2019 Photo 1

Trois tournois pour le prix d’un et un club bien rempli pendant quatre jours : les organisateurs peuvent savourer la réussite de l’évènement

UN NOM À RETENIR

Même si son parcours s’est arrêté prématurément, Marina Stefanoni est incontestablement LA joueuse qui a marqué les esprits en Auvergne. Vainqueur du British Junior Open en -17 ans, puis de trois tournois 5 500 $ ces dernières semaines, la jeune Américaine était bien le prodige annoncé. Opposée à Enora Villard en quart de finale, Stefanoni a impressionné par son calme et sa solidité, menant la vie (très) dure à la tête de série n°1. « C’est impressionnant de voir une joueuse de cet âge qui ne montre rien sur le court, » confiait la Française après sa victoire à l’arrachée. « D’après ce qu’on m’a dit, c’est son père qui l’a formée pour être comme ça. Dans le jeu, elle n’a pas une qualité qui ressort plus qu’une autre mais elle fait tout bien. Je ne dirais pas que je me suis vu perdre, mais oui, il y a eu des moments compliqués dans ce match et ça fait du bien d’en sortir gagnante. » La jeune Marina a de l’ambition, et ce ne sont pas les kilomètres qui lui font peur. Quelques jours avant d’effectuer le voyage vers la France, elle avait remporté un tournoi dans les îles Vierges Britanniques. Fin juillet et début août, elle sera en Malaisie à l’occasion du championnat du monde junior, individuels et par équipe. Quart de finale l’an dernier à seulement 15 ans, elle aura à nouveau face à elles des joueuses plus âgées, notamment des Égyptiennes. Mais sur ce qu’elle a montré au Hpark, l’Américaine a les moyens de jouer les troubles-fêtes ...

Compte-rendu Volcans 2019 Photo 2

Même si elle a été battue en quarts de finale par Énora Villard, Marina Stefanoni a marqué de son empreinte son passage à Clermont-Ferrand

BONMALAIS, PREMIÈRE

Hiérarchie respectée chez les filles, mais aussi chez les garçons : tête de série n°1, Sébastien Bonmalais s’est imposé face à son camarade d’entraînement et tenant du titre Benjamin Aubert en finale de l’open national. Cette victoire – et le résultat, 3 jeux à 0 – est néanmoins une petite surprise, car Aubert est celui des deux qui a réalisé les meilleures performances en 2019. Mais Bonmalais – qui inscrit son nom au palmarès pour la première fois – avait déjà amorcé un retour en forme ces dernières semaines, et a confirmé cette tendance le week-end dernier. Les deux joueurs feront partie du contingent Tricolore qui participera à l’open international de Montpellier (28 000 $) cette semaine. À signaler que c’est Océane Cebollada qui a remporté sans trembler l’open régional féminin.

Compte-rendu Volcans 2019 Photo 3

Ici en demi-finale face à Johan Bouquet, Sébastien Bonmalais a remporté l’open national masculin sans perdre un jeu 

Retrouvez l’interview de la lauréate de l’open international des Volcans 2019 - ÉNORA VILLARD : « GAGNER EN FRANCE, UNE SAVEUR PARTICULIÈRE »

Compte-rendu Volcans 2019 Photo 4

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Lesanciensstade |
Eric BEURTON WORLD RUNNER |
Usaaubenaschallengeloisir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Foot loisirs ES Chaponost
| Footgolazo
| Sportbyemilie